Les traditionnelles bûches de Noël – Collection 2018

Que serait un diner de fête sans bûche de Noël ?

Les origines de la traditionnelle bûche de Noël remontent plus loin que le sapin ou même la crèche.

Les fêtes de fin d’année perdraient certainement toute leur splendeur sans leurs célèbres bûches pour clore les agréables repas festifs. Au-delà de sa délicieuse saveur, son histoire est une légende, intemporelle, ayant traversé tous les continents. Du passé à nos jours, voyons comment la bûche a évolué au fil du temps.

 

Les traditions de la bûche de Noël

La légende est bien authentique et provient de coutumes issues de toute l’Europe avant l’arrivée de l’électricité, où était mise en scène une réelle bûche de bois. Comme Noël est en hiver, l’habitude était d’allumer le bûcher pour se protéger du froid, notamment en soirée. Ces flammes dégagées par les rondins dans l’âtre apportaient chaleur et réconfort à toute la maisonnée durant ces soirées glaciales. Les récits et les croyances autour des vertus de cette véritable bûche de Noël enflammée pendant les veillées de fêtes et de fin d’année diffèrent d’un pays ou d’une région à une autre. En voici quelques-unes :

  • Pour fêter le solstice d’hiver, autrefois, la coutume était de brûler une bûche le soir de Noël pour avoir de bonnes récoltes l’année suivante. L’usage était d’utiliser une bûche d’arbre fruitier, qui tout en permettant une combustion plus longue était symbole d’abondance.
  • D’après une pratique précise, la bûche était coupée avant le lever du soleil et décorée de feuillages et de ruban avant d’être portée à deux dans l’âtre.

chemine Noel

Selon les régions, le rituel de l’allumage variait :

  • Dans le sud, la bûche était bénie par le chef de famille avec une branche de buis ou de laurier conservée depuis la fête des rameaux, puis allumée par le plus jeune. Certains l’arrosaient de sel pour se protéger contre les sorcières et d’autres de vin pour assurer de bonnes vendanges.
  • Dans la tradition chrétienne, cette bûche que l’on mettait à brûler dans l’âtre à Noël devait rappeler la naissance de Jésus de Galilée dans une étable glaciale où il n’avait pour se réchauffer que le souffle du bœuf et de l’âne.
  • Dans d’autres régions, le nombre de rondins brûlés devait être égal au nombre d’occupants du foyer.

On attribuait différents bénéfices aux cendres des bûches de Noël. Protection de la maison contre la foudre et contre les mauvais sorts, bénédiction pour de meilleures récoltes, invocation du bonheur et de la prospérité pour l’année nouvelle… Les bienfaits sont unanimes à de nombreux pays européens. Certaines croyances leur octroient même des vertus curatives contre certaines maladies. Et toujours, un peu comme aujourd’hui, la bûche de Noël réunissait. Que ce soit tous les habitants du domicile, tous les hôtes du logis, parents et domestiques autour du foyer familial, on se pressait devant le feu pour partager un bon moment. De nombreuses familles dansaient et se réjouissaient près de ce feu symbole de joie.

Si de nos jours, les rituels avec de véritables bûches de Noël ne sont plus préservés que dans une poignée d’endroits. On raconte que c’est pour continuer à célébrer cette pratique que la bûche de Noël sous la forme d’un délicieux dessert est née. Les multiples sources se contredisent sur la date, mais il semble que c’est à partir de 1945 que la bûche se popularise en tant que pâtisserie.

Les premières bûches de Noël « maison » étaient composées d’un biscuit « génoise », sur lequel on étalait la crème au beurre parfumée au chocolat, au café ou encore au Grand Marnier. On le roulait, puis le nappait pour lui donner l’apparence d’une bûche.

 

Les bûches de Noël d’aujourd’hui

Un repas de fin d’année digne de ce nom, ou une soirée de réveillon, est caractérisé par la traditionnelle bûche qui trône sur la table ou à un endroit privilégié du logement. Ce dessert, très apprécié par tous, petits et grands, est une des particularités de ce moment magique de l’année aux côtés de ceux qui nous sont chers. Très souvent élaborée à base de chocolat, dont la couleur marron rappelle le « bois », mais aussi aux fruits, de glace ou de biscuit, cette pâtisserie moelleuse et sucrée est le dessert des fêtes. La bûche fait le plaisir des fins gourmets et des gourmands après les copieux repas festifs tels que celui de Noël. De nos jours, les artisans et grands chefs pâtissiers rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour confectionner des œuvres d’art qui mettent encore souvent en évidence l’aspect de ce rondin de bois pour réjouir non seulement les palais, mais aussi la vue.

 

La collection de bûches 2018 de La Bonbonnière

 degustation buche de noel

Pour 2018, Manon Renauld, pâtissière de la chocolaterie-pâtisserie La Bonbonnière, a mis tout son cœur pour réaliser une collection de 4 bûches de Noël à la fois exquises et légères afin d’illuminer vos repas de fin d’année :

Buche royal de noel La bûche « Royal de Noël » :

Véritable classique de la pâtisserie, le Royal vous surprend grâce à 3 textures différentes (biscuit moelleux, biscuit croustillant, mousse fondante) et l’association ultra gourmande du chocolat grand cru Maracaibo 65 % (légères notes de café et forte intensité de cacao) et du praliné.

Ingrédients : Œufs, sucre, cacao, chocolat au lait, farine, praliné noisette amande, biscuit feuilletine, chocolat Maracaibo 65 %, crème, beurre de cacao.

 

 

 

 

La bûche «  Étoile de Noël »  :

Sous une mousse légère au chocolat Créole 49 %, découvrez tout le croustillant d’un cœur au praliné feuilletine et le peps d’une gelée au fruit de la passion.

Ingrédients :  Farine, cacao, œufs, sucre, beurre, chocolat créole 49 %, crème, lait, purée de fruit de la passion, gélatine de porc, biscuit feuilletine chocolat au lait, praliné noisette amande.

 

 

 

 

buche feerie cassisLa bûche « Féérie Cassis »  :

Une bûche aux parfums d’hiver avec une mousse ultra légère aux marrons, un biscuit croustillant praliné aux brisures de marrons glacés et un cœur punchy de gelée de cassis.

Ingrédients : Sucre glace, poudre d’amande, œufs, sucre, farine, beurre, lait, crème de marron, crème, gélatine, brisures de marrons glacés, biscuit feuilletine, chocolat blanc, praliné noisette amande, purée de cassis, colorants, beurre de cacao.

 

 

 

 

buche flocon exotique La bûche «  Flocon Exotique » :

Une bûche ensoleillée avec une mousse onctueuse à la mangue, un biscuit bounty coco et citron vert ultra gourmand relevé d’une mousse au fruit de la passion

Ingrédients : Sucre glace, poudre d’amande, œufs, sucre, farine, purée de mangue, gélatine, crème, purée de fruit de la passion, noix de coco râpée, Malibu, rhum, citron vert, beurre de cacao, chocolat blanc.

 

 

 

 

À partir du 10 décembre, les bûches de La Bonbonnière seront disponibles en buchettes afin que vous puissiez les découvrir avant les fêtes. Pour vous régaler en famille ou entre amis, vous pourrez les commander en version 4-6 personnes, 8-10 personnes ou 10-12 personnes.

N’hésitez pas à nous contacter pour préparer les fêtes !

Articles récents

Laisser un commentaire